On ne gagne pas à récupérer !

Il y a d’abord les indécrottables pour lesquels on ne peut malheureusement rien, ceux qui pensent que se garer n’importe où avec une grosse bagnole est un attribut du pouvoir. Ceux qui pensent que le social c’est pour les femmes, vous savez… ces êtres maternants qui servent à faire des enfants et que l’on vire à la première occasion au prétexte d’être trop sensibles et compatissants dès lors qu’il s’agit de faire preuve d’un peu d’humanité…

Il y a ensuite ceux que l’on croyait ancrés dans les réalités économiques et qui nous surprennent à prendre fait et cause pour le NAME en voulant le récupérer à Roubaix. Ceux-là réalisent-ils que ce n’est pas un cadeau tombé du ciel ? Je sais de quoi je parle, j’en suis politiquement parlant le père! Savent-ils que mon bébé ne vit que parce que la gauche au Conseil Général le soutient depuis le début et que l’UMP Nordiste (l’Union pour le Nord pour les biens pensants) depuis plus de dix ans, chaque année, demande sa peau sans jamais y avoir tendu l’oreille ?

Et puis il y a ceux qui veulent tout sans rien vouloir perdre et qui se pensent rusés à nous faire croire qu’ils sont de gauche (parce qu’être de gauche ça fait toujours bien quand on exerce des responsabilités dans l’enseignement, la culture et la communication), ceux-là affichent fièrement leur carte mauve de l’UDI ou sont collaborateurs directs de membres de l’UMP après avoir revendiqué une place auprès des élus socialistes… On voudrait nous faire croire à un système UMPS que ceux là verraient à peine où se situe le problème !

Il y a encore ceux qui récupèrent l’Europe XXL de Lille3000 pour mieux camoufler l’absence d’idées. Si seulement il suffisait de rebaptiser la revue municipale « RoubaixXL » (en la réduisant de moitié), pour faire une ligne éditoriale ça se saurait ! Alors vous pensez bien… nous convaincre du bien fondé, nous prouver l’intérêt, nous expliquer le projet de la municipalité…

Et puis, il y a les plus stupéfiants, ceux là n’ont absolument aucun scrupule à passer du PS à l’UMP, ils s’autoproclament représentants de la société civile quand ils sont élus ou employés par la collectivité ! Je dois avouer qu’en 35 ans de vie politique, j’ai rarement vu le clientélisme aussi bien institué ! Voilà la triste réalité aujourd’hui à Roubaix, deuxième ville du Nord et de la Région Nord Pas-de-Calais, ils sont élus de la majorité, ils cherchent d’une façon ou d’une autre à rattraper un mandat bien mal engagé. Certains d’entre eux ne cherchent égoïstement qu’à profiter.

…Pendant ce temps là, les bruns et bleus marines abandonnent les villes où ils se sont fait élire. Comme disait la mère de Cavanna : « bon vent, la paille au cul et l’feu d’dans !».

Alors oui, quand on est sincèrement de gauche on ne peut qu’être attristé devant tant de talents gâchés, en rage avec tous les Roubaisiens oubliés et alarmés face à une telle réalité. Je ne vous resservirai ni les plats froids, ni les idées périmées mais quand on est vraiment de gauche on ne cherche pas à profiter : on se consacre à créer, on se dépense à inventer, on travaille à innover et surtout on tente collectivement de mieux redistribuer ! Alors oui toujours et encore, face à des élus municipaux qui courent sans tête, alors que se profilent pour les prochains mois les élections départementales et régionales, je vous le dis : « Nous, socialistes, gens de gauche réunis, Roubaisiennes, Roubaisiens, Nordistes, ensemble nous avons tout à gagner pour reconstruire les choses autrement, mieux partager, vraiment ! ».

Catégorie : la politique, la ville